Back

L'Horeca participe au maintien de l'emploi

home

La Belgique a décidé de limiter la baisse de la TVA, autorisée par les décisions européennes de 2009, à 12% dans le secteur Horeca. Pour Philippe PIVIN « Cette baisse de la TVA dans le secteur est une bonne chose. Il fallait le faire, il n'était en effet pas normal d'avoir un taux de 6% dans la restauration rapide d'entreprise ou fast-food face à celui de 21% dans la restauration classique ». Cette inégalité est en partie effacée.

Pour le Député Philippe PIVIN : « Si cette baisse à 12% est importante pour le secteur Horeca, elle est essentielle pour l'ensemble de notre économie bruxelloise. L'Horeca bruxellois, faut-il le rappeler, est le premier employeur de main d'œuvre peu qualifiée dans notre Région, la catégorie la plus représentée (33%) chez les demandeurs d'emploi bruxellois ! »

La baisse de la TVA à 12% dans ce secteur doit impérativement être soutenue. Philippe PIVIN « rappelle que le choix fédéral d'une baisse à 12% a été fait en vue de favoriser l'embauche. Cela ne peut concerner une immédiate baisse des prix ! Le secteur Horeca pourra très certainement le faire dès que le fédéral aura baissé la TVA à 6% l'année prochaine si l'embauche est positive en 2010 ». En attendant, « il serait trop facile d'observer l'Horeca se débattre seul en cette période de crise économique, et sans oublier les nouvelles réglementations contraignantes auxquelles il doit faire face et s'adapter. Exiger une baisse de leurs prix dès maintenant n'est, malheureusement pas, pour le consommateur, encore d'actualité ! ».

https://www.horecabruxelles.be/webtv/webtv/news/pivin.html

 

 

Pour Philippe PIVIN « si le fédéral est à la manœuvre pour le taux de TVA, les autorités régionales ont des outils pour soutenir l'Horeca et l'embauche en cette période transitoire, le Gouvernement régional doit faire preuve de la créativité et du dynamisme qu'il attend du secteur Horeca ! ».

 

 

C'est pour cette raison qu'il a interpellé le Gouvernement, et plus précisément le Ministre de l'Emploi bruxellois, Monsieur Cerexhe, sur les mesures à prendre. Il propose en outre des pistes concrètes :

 

 

1. Il demande au Ministre de l'Emploi qu'« Actiris mette en place une coordination concrète entre Horeca Be Pro (Centre de Référence professionnelle Horeca), afin d'assurer l'efficace orientation des demandeurs d'emploi peu qualifiés vers le secteur Horeca » ;

 

 

2. Il demande au Ministre si « des aides à l'embauche ciblées pour le secteur Horeca sont ou seront prochainement élaborées au niveau régional. Une telle incitation pourrait en effet être bénéfique pour les Bruxellois peu qualifiés ».

 

 

3. Il lui demande aussi « que Bruxelles Formation développe un soutien et un partenariat renforcé en cette période avec Horeca Formation Bruxelles et Horeca Be Pro afin de favoriser l'embauche dans les établissements Horeca de notre Région ».